Un samedi en vol

de | 27 mars 2011

Samedi 26 mars, grand beau temps sur toute la France (ou presque). Cela fait une semaine qu’il fait beau et ça a tenu jusqu’au week-end end : on va pouvoir en profiter pour aller voler !

Pas de longue nav de prévu, mais un programme sympa m’attends : 3 amis de Biarritz me rejoignent à Villeneuve sur Lot pour qu’on aille manger à la ferme auberge du Rebeyrotte : Alex, Guillaume et Jérémy. Particularité : la ferme auberge a sa propre piste privée ! 800 m en herbe, donc 650 m à env. 6% en pente. Niché dans le nord-est de Bergerac, cela permet  de se faire une très courte nav et d’aller bien manger ! Pendant que ça cogite à l’AG FFA à Biarritz, ici on se détend …

Mais avant, Jérémy veut découvrir la voltige et on part avec le Cap 10 pour un petit vol. Avec le vent plein travers ce matin (env. 15 kts), le couple de l’avion additionné au vent, je suis plein palonnier à droite pour le début du décollage.

Boucles, tonneaux, renversements, un peu de négatif (virages dos) mais aussi quelques vrilles de « mise en garde » puisque Jérémy arrive à la fin de sa formation PPL. 20 minutes plus tard, on rentre se poser.

Guillaume en profite pour prendre des photos (encore merci à lui !) :

IMG_6016

IMG_6018

Quelques tours d’hélice avant le premier démarrage de la journée

IMG_6063

IMG_6067

IMG_6070

Décollage

Après le vol, on roule à la pompe pour avoir le plein : avec le réservoir avant plein, j’ai 1h40 d’autonomie. Pour 45 min de vol prévu aller/retour ça devrait aller : et oui on prend aussi le Cap 10 pour aller à Rebeyrotte. Alex qui vient d’avoir le propriétaire lui a dit qu’avec le vent dans le dos pour le décollage, il vaut mieux ne pas être trop lourd au décollage (et cela sera vérifié). De toute façon c’est prévu comme cela depuis la semaine dernière : Guillaume et Alex dans le Robin et Jérémy et moi dans le Cap 10. Cela me met un peu la pression : va falloir réussir à poser le Cap (train classique) sur la piste… Elle n’est pas très large, ça monte, mais c’est de l’herbe.

nav

Rebeyrotte-vac

Carte VAC de Rebeyrotte

Une fois le plein fait et le Robin qui remonte la piste, on met en route. Départ en 10 car le vent tourne et commence à vraiment mettre la 10 plus face au vent.

Décollage et on part cap nord. La nav n’est pas dure, mais on a quand même prévu le GPS. Manque de chance (enfin ce n’est pas de la chance), il n’y a plus de piles … Et bien on fera à l’ancienne : à la carte. Le compas est caché entre les deux Go Pro et seul Jérémy peut le lire. De plus avec les Go Pro pas loin, peut-être qu’il commence à accuser d’une déviation certaine.

Mais les repères ne manquent pas et le Robin partit 2 minutes avant est rapidement en visuel. On vole quand même plus vite donc pas de patrouille et on continue à tracer plein nord. Rapidement la Dordogne est en vue avec la ville de Lalinde et on est plus qu’à 2 minutes de la verticale. Avec le vent de sud on doit bien avoir 270 km/h en vitesse sol et tout arrive rapidement.

Je me souviens de la première fois que je suis venu (avec mes parents) ici : j’arrivais de Biarritz. Le propriétaire demandant 200 heures de vols pour venir, dès que j’ai eu 200 hdv je suis venu. A l’époque je n’avais aucun GPS et l’arrivée sur le terrain me faisait stresser : vais-je trouver une petite piste en herbe au milieu de champs et forets ça ne se trouve pas si facilement que cela. En plus pour corser le tout, j’étais avec Bergerac (mais en dehors de leurs espaces) qui avait un Ryanair en finale, mais 1200 ft plus haut que moi. Bergerac ne voulait pas me libérer en fréquence, moi je devais suivre une petite route et ne pas louper le terrain, j’avais réduit à 150 km/h (en DR400-180) … Bref, 5 ans plus tard (et c’est la 5ème fois que je viens à Rebeyrotte), c’est plus « cool » : on est FPP (« full patate power »), avec du vent dans le dos, sans GPS, sans compas, …

Très vite je vois le terrain privé de Lalinde qui est juste avant, mais arrivant dans l’axe de piste je ne vois pas tout de suite Rebeyrotte. Une fois identifié, je m’intègre : l’avantage en Cap 10 c’est qu’on peut incliner et qu’en moins de 2 secondes on passe d’une aile basse à une autre : pas d’avions sur la piste, deux au parking, vent de face pour la 19. On enchaine et vite fait on arrive en milieu de vent arrière 19 main droite. Les volets sortes, bases raccourcie, finale. Maintenant va falloir assurer. Diable, la piste n’est pas large et les arbres ne sont pas loin … 130 km/h en courte, un filet de gaz, je touche, ça rebondit une fois, réduction totale, ça touche, deux points, le manche part en arrière, ça touche derrière, on ne redécolle pas … C’est bon on est posé ! Avec la pente, pas besoin de freiner, on arrive sur la « plateforme » (bien fleurie) et on se gare (vent arrière, pas forcément intelligent, mais entre la pente et le vent fallait choisir…).

Le Robin s’est intégré alors qu’on était en très courte… On n’a pas le temps de voir son atterrissage : on sort du Cap qu’il arrive également sur la plateforme. Garé derrière nous, on peut aller manger : levé très tôt, voltige, et le petit vol : ça creuse !!! 

P1010326

P1010329


On a tous pris le menu « Assiette du Pays », découvrez le en image :

P1010331

P1010332

Sachant que j’ai oublié les toasts de foie gras ainsi que la tarte meringuée à la poire…

Après avoir fait quelques achats locaux, on repart aux avions. Pour le décollage Guillaume va prendre quelques photos. On s’aligne, essai moteur et c’est partit : avec 5/10 kts de vent arrière on sent bien que le badin met plus de temps à s’agiter… A quatre dans le Robin ça aurait « limite » (dur de calculer…). Mais la en Cap 10 y’a pas de problèmes.

IMG_6094

P1010385

IMG_6112

IMG_6115

IMG_6116

IMG_6127

Ensuite retour sur Villeneuve. Nav un peu approximative puisqu’on part un peu à l’est. On arrive sur Villeneuve via Pennes d’Agenais. Vent arrière 10, PTU (exercice de panne moteur), un peu haut, petite glissade, deux crans et on est posé !

Au final, 20 min à l’aller, 23 min au retour, 20 min de voltige le matin … Une journée aéro très sympa ! Faut vraiment y aller plus souvent à Rebeyrotte !

5 réflexions au sujet de « Un samedi en vol »

  1. Mike Mike One

    Journée super sympa ! A renouveler avec pleins de copains pour faire une grande table… !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *